(ou comment on achève bien les chevaux dans les institutions)

 

Situation tragi-comique mais tellement banale : Un conseiller ANPE, qui a en charge le recrutement de personnels pour la restauration de Versailles, valorise les candidats à l'embauche en leur faisant croire qu'ils sont exceptionnels.

 

« Bonjour. Asseyez-vous. Je vous en prie.

Alors, j'ai étudié votre bilan de compétences et le rapport de formation : je vous le dis, c'est incroyable ; si, si ; ah si.

Cet investissement, cette passion pour les jardins paysagers font de vous quelqu'un de tout bonnement exceptionnel. C'est incroyable !

  • Là je vois : savoir bêcher et ratisser. Très bien.
  • savoir creuser et mettre en pot. TB.
  • savoir charger tout type de matériaux. Idem.

et caetera, et caetera.

Je vous le dis franchement : on a rarement vu un talent aussi incroyable chez (il se retourne vers le e de Pôle Emploi)... Endémol, dans le domaine des arts du design et du jardinage.

Si vous êtes recruté ? (gloussements) Mais bien sûr ! Ah, vous alors : vous avez vraiment ce petit + personnel qui fera de vous une grande star du jardinage ; ah mais oui, c'est sûr !

Des castings, j'en ai fait un certain nombre dans ma carrière, mais vous, c'est évident : vous allez réussir...

Alors le projet pour lequel nous vous avons retenu, tenez-vous bien, c'est : la RES-TAU-RA-TION... du Château de Versailles ; génial, non ?

Alors il va falloir y aller à fond ; avec vos tripes, comme on dit dans le milieu : on ne compte pas ses heures, vous vous en doutez...

Le matin, 6h00 sur le plateau ; oui, les jardins, si vous préférez. Bien sûr, c'est un peu comme au cinéma : vous aurez un Metteur en Espace qui vous donnera des indications pour vos placements, les agencements que vous devrez réaliser et avec quels partenaires de jeu.

Alors vous verrez, beaucoup de personnes présentes sur le chantier sont plus simples et moins habiles que vous : en un mot, elles n'ont pas votre talent, bien entendu. Mais bon : dans tout projet d'envergure, il faut des seconds rôles... on est d'accord ! Ce qui sera primordial, c'est de bien écouter les recommandations du Réalisateur; oui, le Maître d'Oeuvre, c'est ça.

Si vous serez ? rémunéré ? Oh-oh-oh. On voit que vous venez d'arriver. Vous alors ! Mais bien sûr. Quand on a un talent tel que le vôtre, on est sur le dessus (il fait un geste)... du panier !

Quand même, quand même, quand même...

Petit bémol chez (il se retourne vers l'Enseigne)... Endémol, c'est que c'est votre premier contrat avec notre Boîte de Prod. Oui. Alors les acheteurs, sur ce projet, qui souhaitent pour l'instant rester anonymes, proposent une indemnité journalière ; un peu comme pour les ? Intermittents du Spectacle, tout juste. Mais bon : comme il s'agit d'une opportunité qui va booster votre carrière dans l'univers paysager, on ne peut pas refuser ! On est d'accord.

Alors lundi, 6h00 du matin, avec vos costumes de jeu ; sinon on vous en prêtera, selon les rôles et la composition florale ; ne vous en faites pas.

A lundi. Et encore bravo ! Vous êtes formidable...

(Il compose un numéro de téléphone) Allo. Monsieur le Maire ? Oui, l'équipe de jardinage est au complet pour la restauration des jardins. Je mets en place des Contrats d'Alternance, c'est le moins cher que l'on puisse trouver...

Mais bien sûr. Mes amitiés à votre épouse... A bientôt, Monsieur le Maire. »

(pathétique)

  

Retrouvez plutôt les 120 autres métiers répertoriés par Mathias : pour exercer un job sympa, qu'il soit original, insolite ou méconnu ; en tout cas qui gagne bien ! Sur le site  www.latheorieduberger.com